Concours international d'écriture pour adolescents - Le journal intime - © Atelier de Lecture ASBL
Organisation : J.L. Davagle, Gaël Gilson, C. Heynen et V. Migliara - Collaboration : H. Abraham, F. Chatelain, J.-L. Dufays, J.-L. Dumortier, A. Leturcq, I. Marchal, C. Marion - Conception Web : F. Distefano - Graphisme : C. Jadin




Le journal intime

Au cinéma, à la télévision, dans les livres et les magazines, sur Internet et même dans les jeux vidéo, tu rencontres souvent des récits qui racontent la vie ou une partie de la vie de quelqu’un : un adolescent de ton âge, un chanteur à la mode, une personnalité politique, un personnage historique ou encore une personne non connue mais dont la vie pourrait t’intéresser. Ces « récits de vie » peuvent relever de genres variés dont les plus connus sont la biographie, l’autobiographie et le journal intime.

Dans une biographie, un journaliste, un écrivain, un proche… relate la vie d’une personne réelle, voire d’un personnage fictif : le récit est en «IL». Dans une autobiographie, l’auteur retrace, avec le recul du temps, le fil de sa propre existence : le récit est en «JE».

Dans un journal intime, l’auteur écrit régulièrement, comme s’il parlait à un confident. Il y raconte son quotidien, y exprime ses sentiments, ses émotions, ses opinions… bref, ses pensées les plus intimes. Le journal est rédigé sur le vif, sous forme de fragments datés qui se succèdent dans l’ordre chronologique. «JE» est à la fois l’auteur, le narrateur et le personnage principal.

Certains journaux intimes que tu peux lire sont authentiques. De nombreux jeunes en tiennent un, parfois en secret sous forme de cahier déposé au fond d’un tiroir, souvent sur Internet, sur un blog par exemple, voire même à travers les réseaux sociaux. Ils y consignent ce qui leur semble important et vrai. Ceci ne les empêche pas – volontairement ou non – de passer sous silence des éléments dérangeants, d’avoir leur propre version d’un évènement ou encore de se mentir à eux-mêmes…

D’autres journaux intimes présentent les apparences et les caractéristiques des journaux authentiques mais la personne qui raconte sa vie n’a peut-être pas existé et les évènements relatés n’ont pas forcément eu lieu. Ce sont des fictions. Ces récits mêlent les expériences réellement vécues et l’imaginaire, le vrai et le faux, la vérité et l’invention. Seul compte le plaisir du lecteur. Face à de tels récits, ce dernier ne cherche pas à savoir ce qui est vrai ou imaginé : il joue le jeu de la fiction en faisant comme si le journal était authentique. Il devient donc le complice de l’auteur, s’intéresse à l’histoire et à l’univers du personnage.

Dates importantes

18 Janvier 2013 Date limite d'enregistrement des manuscrits sur le site
1er Mars 2013 Affichage des confirmations d'inscription sur le site
15 Mai 2013 résultats et lauréats du concours

Dernières informations


Téléchargez
- Acrobat Reader(pdf)
- IZarc(zip, rar...)
- Wordviewer(doc, rtf...)

Retrouvez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur twitter